CELEBRATION DE LA DIGNITE

Unifa

Ce vendredi 22 décembre 2017, l’auditorium de l’Université Dr Aristide était en effervescence ! Les professeurs, les étudiants et les amis de l’UNIFA, unis dans un esprit de convivialité, de bonheur, de joie célébraient la Dignité !

La chorale de l’Université ouvrait la cérémonie en entonnant avec fierté et foi la DESSALINIENNE, suivi d’un morceau intitulé « DOUCE NUIT » délicieusement exécuté sous la baguette du maestro Gethro Nelson, invitant l’esprit de Noel à s’installer dans les cœurs et les pensées des spectateurs

Ce fut ensuite le tour de la très sollicitée chorale Ste Trinite de confirmer son savoir-faire exceptionnel. Les quatres instrumentalistes, sous la direction magistrale du maestro, le Révérend père David Cesar firent trembler la salle au rythme des chansons de Noel mondialement connues. Un répertoire comptant « Douce Nuit », « Premier Noel » et « Vive le vent » salué par les vifs applaudissements du public. Alors que le public ne contenait déjà plus sa joie, ces musiciens de l’orchestre servirent des morceaux aux saveurs locales : « Siwo Grenadin », agrémenté d’un « Yoyo » et de la très célèbre « Choucoune » pour sceller leur présentation. L’assistance ne leur répondait qu’avec des tonnerres d’acclamation, certains se levant même pour applaudir tant ils étaient satisfaits !

Puis le ton changea ! Des tambours retentirent et firent vibrer la salle tandis que les danseurs de la compagnie de danse Vivianne Gauthier entraient en scène. Captivé, le public resta figé, coi, subjugué par les pas de ces danseurs exécutant, sous des centaines d’yeux ébahis, la danse « NAGO ». La salle était au comble du plaisir lorsqu’ils revinrent sur scène danser un « KONGO AYISYEN ». Et comme jamais deux sans trois, ils réalisèrent une séance de free style, toujours de la danse traditionnelle ou chaque danseur venait étaler ses prouesses. Une synergie palpable régnait entre les tambourineurs, les danseurs et le public qui en redemandait encore plus!

L’UNIFA compte également ses propres artistes ! La chanson « YANVALOU » fut merveilleusement interprétée par une ravissante étudiante en 4e année en Sciences Infirmières. Notre Bellevue de la 2e année de Médecine se donnait corps et âme sous la merveilleuse chanson « li lè pou nou renmen Ayiti »

Et pour peindre un tableau très réaliste de notre situation, tout en nous invitant à nous libérer, quatre jeunes du corps universitaire, dans un décor renversant mimèrent « Dekolonizasiyon mantal » de « Haiti-Haitii : Pwezi filozofik pou Dekolonizasyon mantal » écrit par le Dr Jean- Bertrand Aristide. Et la cerise sur le gâteau ; l’interprétation du Dr Jocelyn Hubert dans « Ayiti » de « les Ambassadeurs ».

Ce furent des moments d’allégresse pour tous ceux qui étaient présents ce 22 décembre, et lorsque Mme Mildred Aristide annonça les primes aux trois gagnants du tirage au sort, le public resta émerveillé et ébahi. 2 étudiantes reçurent chacune une demi-bourse, tandis que le grand gagnant obtint une bourse pour la prochaine année universitaire !

Un grand merci à l’UNIFA de nous avoir permis de vivre un tel moment ! Ce fut un spectacle riche en émotion. Il ne sera pas oublié de sitôt. Il sera remémoré encore longtemps par tous ceux qui ont eu le privilège d’y assister.

Un Observateur

Blog Attachment

Leave us a Comment