PREMIERE CEREMONIE DE COLLATION DE DIPLOMES

Jean Nahum CONSTANT

18 Mars 2018. En ce beau dimanche matin ensoleillé, un rêve devient réalité. Un fœtus prend vie. L’auditorium de l’UNIFA brillait de mille feux. Le décor était vertigineux et les couleurs du drapeau de l’Université étincelantes. Après tant d’efforts déployés, de sacrifices consentis, de travail acharné et de détermination farouche, les Responsables, avec le savoir-faire du talentueux Dr Réginald Lubin comme Maitre de Cérémonie accompagné de l’extraordinaire Orchestre Philarmonique Sainte-Trinité (OPST), ont célébré d’une manière aussi élégante que grandiose la première cérémonie de collation de diplômes pour les Facultés de :

– Médecine et des Sciences de la Sante (FMSS)
– Sciences Infirmières (FSI)
– Sciences Juridiques et Politiques (FSJP)

Après tant d’années de dur labeur, ces médecins en toges blanches et bleues, infirmières en toges blanches et avocats en toges noires ont vu avec satisfaction leurs efforts récompensés et appréciés. Ils étaient animés d’une remarquable assurance et d’un indicible soulagement pour avoir réussi à boucler leur cycle d’études. L’émotion était à son paroxysme pour ces parents qui, les yeux remplis de larmes et empreints de fierté, récoltaient les fruits de leurs semences.

La cérémonie a débuté avec l’entrée du cortège précédée de deux porteurs de drapeaux sur les douces notes de l’Orchestre Philarmonique Sainte-Trinité interprétant « The Pomp and Circumstance Graduation Walking ». Par ordre: Les Facultés de Médecine et des Sciences de la Santé, Sciences Infirmières, Sciences Juridiques, le Président de l’UNIFA et son épouse succédés des Professeurs en toges et des membres du Conseil d’Administration. Une fois installés, l’OPST a brillamment interprété la DESSALINIENNE. Après les mots de bienvenue prononcés par l’une des récipiendaires de la Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, la Chorale sous la baguette de son maestro a chanté avec conviction leur Hymne, l’Hymne de l’UNIFA.

« Nago kilè li ye », un magnifique chant folklorique de l’OPST a été un véritable chef d’œuvre pour annoncer un moment important de cette première cérémonie de collation de diplômes. En effet, avec son éloquence hors du commun, son charisme et sa sagesse, le Président de l’UNIFA, en la personne du Dr Jean-Bertrand Aristide, a prononcé son discours de circonstance. Acclamé par la foule, il a fait éloge du travail acharné qu’il a réalisé avec le soutien de son épouse, prodigué des conseils de sagesse et de conviction aux récipiendaires, et exhorté les invités à éveiller leur conscience et à garder leur dignité d’hommes et de femmes. Pour corroborer ses dires, il a utilisé les paroles de Cicéron, « Non impedire malum, favet.» : Qui n’empêche pas le mal, le favorise. »Vêtu de sa toge bleue, il a su faire passer un message de sensibilisation tout en invitant chaque personne à prendre le temps d’apprécier l’espace et l’éducation que l’UNIFA offre aux Jeunes d’Haïti tout en passant par le choix impeccable de ses enseignants. Il a terminé son discours avec cette phrase : « Chers récipiendaires, nés un jour avec deux globes oculaires, puissiez-vous renaître chaque jour à travers ces deux globes lumineux : Science et Conscience. » suivie d’un tonnerre d’applaudissements. L’excitation des journalistes et des invités était palpable. Et il y avait de quoi !

Ont suivi, la remise des parchemins accompagnée des Serments d’Hippocrate pour la Faculté de Médecine, de Florence Nightingale pour la Faculté des Sciences Infirmières et de celui de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques. Ensuite furent le tour des discours de remerciements des différentes Facultés, de la passation des flambeaux, la remise de gerbes de fleurs à différentes personnalités et des cadeaux aux étudiants et aux lauréats de chaque promotion.

Dr Lubin a su faire vibrer l’assistance avec son titre « Pitit mwen », qu’il a interprété avec élégance et profondeur pour marquer la fin de la cérémonie. Sa voix mélodieuse a bercé tout un chacun et a conduit les concernés en terrain connu : L’amour pour ses enfants. Quoi de mieux pour traduire ce que les parents ressentent envers leurs enfants et ce qu’ils sont prêts à faire pour le bonheur de leurs enfants. Le sentiment de protection qui anime chaque parent, la volonté de se battre jusqu’à la fin.

Sur cette lancée, les gradués ont profité pour embrasser et enlacer leurs camarades, leurs proches et rire de leur succès.

Force a été d’admettre que la beauté époustouflante et le cadre tellement enchanteur de l’UNIFA ont fini par convaincre les plus réticents de ce que le Dr Jean-Bertrand Aristide et son épouse proposent et se dédient à offrir aux Jeunes de notre très chère Haïti.

Succès aux gradués !

Une observatrice.

0 Comments

  • Ed Gauvin
    Reply

    Congratulations UNIFA!!!
    I look forward to visiting this wonderful institution!

    • Jean Nahum CONSTANT
      unifa
      Reply

      Thank you

Leave us a Comment