Home » Actualités de l'UNIFA » Le cadre réglementaire de l’Université de la Fondation Dr Aristide exposé aux étudiants  

Le cadre réglementaire de l’Université de la Fondation Dr Aristide exposé aux étudiants  

 

Les règlements généraux de l’Université de la Fondation Dr Aristide (UNIFA) ont été présentés, ce jeudi 19 janvier, aux étudiants. Ces derniers ont eu l’opportunité d’apprécier plusieurs sections de ce document qui définit les objectifs et les principes fondamentaux de l’institution ; un cadre réglementaire établi en vue de permettre aux étudiants de mieux appréhender les différentes facettes de la vie administrative et le profil académique de l’UNIFA.

« Aujourd’hui, le jeudi de l’UNIFA sera très particulier. On va vous présenter ce que la majorité d’entre vous connait déjà, à savoir les règlements généraux de l’institution. Dans toute société fonctionnelle, il y a des règlements. Et ces règlements sont faits pour être respectés », a d’abord expliqué le Responsable des Affaires Académiques, Docteur Dodley Sévère, dans son exposé.   

« Ce document que vous allez retrouver sur le site de l’institution a une table des matières et contient plusieurs chapitres. Nous n’allons pas insister sur tous les chapitres. Une certaine sélection a été faite. Nous allons parler des sanctions des études, de la structure administrative de l’enseignement et de la discipline », a-t-il ensuite souligné.

Après l’intervention du Dr Sévère, des étudiants ont exposé les chapitres II, III et IV des règlements. Ils ont successivement passé en revue les sections qui traitent des épreuves d’évaluation, de la correction des textes d’évaluation écrite (et des évaluations pratiques/stages), du travail de fin d’études, du profil de l’année académique, de la tenue et du comportement, et de l’environnement universitaire.

A la fin de la présentation, Dr Sévère a invité les étudiants à consulter le texte intégral des règlements généraux sur le site web de l’UNIFA et a lancé un appel au respect strict de ces principes. « Nul n’est censé ignorer ces règlements », a-t-il précisé.